Le chat-pitre 27, ou le nerf de la guerre, l’argent (enfin, il paraît)

            Bonsoir, bonsoir, comme je vous avais prévenus, les chats-pitres dans les semaines à venir vont apparaître quelque peu à l’impromptu, à la sauvette, à l’arrache, à l’improviste,  à l’armoricaine quoi… Nous avons en effet … Continuer de lire Le chat-pitre 27, ou le nerf de la guerre, l’argent (enfin, il paraît)

Le chat-pitre 26, ou le trek tonique (idée de titre de mon compagnon)

            Mes chers compatriotes, mes vénérés consanguins, mes bienheureux constipés et mes précieux compositeurs viennois,  l’heure a sonné d’aller aux urnes, non pas déposer les cendres d’une vieille arrière-tante qu’on n’a jamais vue mais celles d’un … Continuer de lire Le chat-pitre 26, ou le trek tonique (idée de titre de mon compagnon)

Le chat-pitre 25, parce qu’on n’est pas des cloches non plus

              Dimanche 16 Avril, certains chanceux d’entre vous doivent être en train de fourrager dans le potager pour cacher des œufs bigarrés et pour faire croire aux petits « nenfants » que de beaux lapins les y ont déposés pendant la nuit en espérant que de coquins rongeurs n’aient pas trouvé la cachette avant l’ouverture de cette chasse traditionnelle… Attention, parce qu’il y a les bons, et les mauvais chasseurs. D’autres d’entres vous lecteurs venant majoritairement du même coin que moi, doivent décuver d’une soirée trop arrosée à la foire au jambon… Remarquez, ça reste dans le thème, puisque l’on finit en général, plein comme un œuf… Continuer de lire « Le chat-pitre 25, parce qu’on n’est pas des cloches non plus »

Le chat-pitre 24, ou le baromètre du désir en voyage

            Mes chers trublions du réseau, en ce lendemain du 1er Avril, je ne pouvais guère passer à côté de cette traditionnelle tradition du poisson d’Avril, qui représente du pain bénit pour mon habitude dominicale ! Et au vu du level des jeux de mots dès l’intro, on va passer une belle soirée vous et moi ! Alors, comme je ne veux point étaler ma science (merci internet), je vous renvoie faire une recherche pour connaître l’origine de cette tradition de farces, on n’est pas là pour parler de Charles IX non plus ! Par contre, comme j’aime les blagounettes et que je suis d’humeur taquine, je vous fais parvenir un échantillon d’infos farfelues, à vous de me dire lesquelles sont vraies/ fausses ??!

  1. Au Japon, un homme est mort écrasé par des revues porno
  2. Un homme accuse une girafe de lui avoir volé son lit
  3. Geneviève de Fontenay amène ses miss au McDo pour éviter les djihadistes
  4. Trop souriant dans le métro, il finit en garde-à-vue
  5. Une fan des Fréro Delavega demande à se faire rembourser son tatouage en apprenant leur séparation.

Continuer de lire « Le chat-pitre 24, ou le baromètre du désir en voyage »

Nominatioooon aux Liebster Awards Quésaco ?

Bonjour à vous les miaous !!! Triple surprise aujourd’hui ! Un, (hein ???), on est mercredi, et il y a une nouvelle publication (anomalie pour les vrais assidus du blogiblog qui savent que mon truc, c’est les dimanches !) Deux, je suis nominée par miss Angélique du blog Aventureusement Vôtre ! Trois, mais c’est quoi ces Liebster machin chose, et pourquoi on lit pas un vrai chat-pitre aujourd’hui?

Logo_Liebster-Award-1

On est bien d’accord, tout ceci mérite un tonitruant quésaco ?? Dons, les Liebster Awards, c’est une sorte de chaîne entre blogueurs afin de donner des petits coups de pouce aux blogs tout nouveaux tout frais qu’on aime bien lire et qui ne demandent qu’à connaître un peu plus de lecteurs. La règle est simplissime, ce qui tombe bien, car j’ai des soucis avec l’abstraction, on doit écrire 11 petites choses sur soi, répondre à 11 questions de celui qui nous a taggés et en proposer 11 nouvelles à 11 blogs qu’on kiffe beaucoup 🙂 ! Simple comme bonjour, n’est-ce pas ? Ne me demandez pas pourquoi ce chiffre 11, je n’en ai point la fichtre idée ! Continuer de lire « Nominatioooon aux Liebster Awards Quésaco ? »

Le chat-pitre-23, ou, pas si bêtes les bébêtes

OH !!! Stupeur et vacillement, aujourd’hui, je me réveille sourire aux lèvres, je me prélasserais presque dans mon pyjama à carreaux marron, lorsque j’apprends qu’à l’instant même, il est déjà 1 heure de plus que ce que je crois dans mon écervelée tête. J’ai beau crier à l’arnaque, au crime, à la botanique, l’heure s’est bel et bien envolée, disparue, volatilisée. Pouf ! C’est en effet le fameux moment de l’année où l’on change d’heure en se posant toujours  ze éternelle question : attends, ça veut dire que quand il est 7h demain, il est 8h, ou il est 6h? Attends, attends, s’il est 6h mais qu’il était 7h, et que la racine carrée de l’hypoténuse équivaut à la tangente du coefficient de l’abscisse mais que lSDN 235e logarithme népérien… Ouille, le précieux baccalauréat semble lointain. Continuer de lire « Le chat-pitre-23, ou, pas si bêtes les bébêtes »

Le chat-pitre-22, ou, into the wild…or not

            Hello my dear fellows, this chapter will be quite different today cause it’s gonna be… all in english !! Que je vous rassure de suite, bande de polissons, aujourd’hui, si ma publication différera quelque peu de mes précédentes, ce ne sera pas parce qu’elle est en anglais. Thank God ! Dieu merci ! Allez traduire chat-pitre en anglais : chap-ter ? fool-cat ? Evidemment, ça ne prend pas. Le chapitre, disais-je, sera spécial parce qu’il s’immisce dans un épisode très particulier de notre dernier road trip aux USA. Continuer de lire « Le chat-pitre-22, ou, into the wild…or not »

Le chat-pitre 21, ou le droit des femmes dans un van

              Salutations à vous, lecteurs dominicaux, glandeurs du dimanche, paresseux du sofa, me revoilà une nouvelle fois face à mon écran et à mon défi hebdomadaire de vous embêter embarquer à bord de nos circumnavigations à travers le globe et de vous subjuguer avec du vocabulaire venant de la galaxie du langage soutenu que j’ai découvert… ce matin même. Vous qui cherchSDN215iez le foutu mot qui se cachait derrière la définition de circumnavigation sur votre grille de mots croisés, pouvez être sacrément soulagés, c’est une manière quelque peu pédantesque pour dire périple. Comment font-ils pour mettre des mots si longs dans de si petites cases ? Loin de moi l’idée de m’attarder sur de telles fondamentales questions, alors que nous avons célébré il y a quatre jours de cela, la journée des droits des femmes. Alors, bien sûr, certains hommes nous offrent des fleurs, des chocolats, on nous cajole le temps d’une journée (enfin,pas tous), d’autres rient en disant que le reste de l’année demeure leur fête à eux, les mâles, les rois de l’after-shave. Continuer de lire « Le chat-pitre 21, ou le droit des femmes dans un van »