Le-chat-pitre-2, ou la question de l’intimité

                  Quoi ? Vous êtes de retour sur le site ? Attention, une fois, c’est excusable, tout le monde peut se tromper, mais deux, ça frise l’intérêt pour mes quelques lignes. Une troisième, et vous seriez accro, prenez garde ! Mais bon, puisque vous êtes là, je vais en profiter pour lever le voile sur  l’un des plus grands questionnements du road trip à deux..

  Cwarningertaines scènes décrites ci-dessous pourraient heurter la sensibilité des personnes sensibles et sensiblement froisser les sentiments des plus hyper-sensibles d’entre vous.

dsc_0388

                    Après des mois sur la route à partager des kilomètres de bitume, d’asphalte, de terre, de silice ou de rocailles, l’autre ne se fait plus aucune illusion sur votre compte et n’a plus aucun rêve auquel se rattacher les jours de nostalgie et de défaite au bilboquet : c’est lui qui vous passe le papier toilette quand il vous en manque au beau milieu d’un canyon, c’est aussi lui qui vous alerte quand il est l’heure de se raser les aisselles ou qui vous intime de changer de dessous.. Il sait de source sûre que vous ne digérez pas trop l’ail ni le pesto, il sait même comment enfiler un tampon (et sûrement mieux que vous), il s’amuse à compter les pellicules qui s’entassent inexorablement après 3 jours sans douche, il voit à quel bourrelet précis le jean trop serré va bloquer (la faute au sèche-linge bien sûr)… Bref, il vous connaît par cœur, vous et l’odeur de vos chaussettes.

dsc_1231

                   Dans un cube, rutilant certes, mais toujours un cube, on ne peut donc réellement se cacher… En road trip, le maquillage est relégué dans la boîte à gants entre des pansements et une lampe-torche et n’est de mise que pour les grandes occasions comme une sortie au Subway ou à la Saint Christophe. Il est en effet plus difficile d’éclairer la nuit avec un tube de mascara. Essayez et vous mettrez vous aussi les pattes sur un crottin tout neuf d’un beau cheval sauvage. Votre style vestimentaire rivalise avec celui d’un épouvantail. Et encore, lui au moins ne se tape pas le poncho ni le coupe-vent passe-partout. Il ne se le pardonnerait jamais, un peu de dignité, que diable. Quant à vos cheveux, ils résistent lamentablement au froid, à la pluie, au soleil, aux transports en commun, au sort qui s’acharne contre eux, à l’eau de mer et l’au-delà ; ils exultent enfin quand ils sont relâchés au vent à l’arrière d’un pick-up et qu’ils peuvent venir frapper votre visage avec fougue et fureur, priant certainement qu’un jour, vous retrouviez le chemin de la raison, et de la brosse à cheveux.

              licorne-04Alors, non, l’intimité n’existe plus, tout comme le strass, les paillettes et la civilité des licornes de nos jours. On oublie la coquetterie, la majesté, le raffinement, l’élégance, la grâce, le chic et tous les « oh la la ». On ne peut décemment pas espérer, en vivant 24/24 avec son compagnon dans un six mètres carrés roulant, garder un brin de féminité, une touche de mystère, une part d’ombre ni même un jardin (où il n’y aurait qu’un seul arbre) secret.

chemin-de-fer

            Et malgré tout, malgré le fait que l’autre connaisse entièrement le son de chacune de vos déglutitions ainsi que votre cycle intestinal, malgré le fait que visiblement vous ne ressemblerez jamais à ces actrices qui se lèvent le matin le visage frais comme leur haleine, malgré le fait que le style vestimentaire « pratique » n’ait jamais été une tendance « in » même au rayon chasse et pêche de Décathlon, il semblerait, qu’à défaut d’intimité, le périple laisse libre place à la réelle complicité, sans artifice ni gluten. Parce qu’il ne faut pas oublier en fait, que l’autre à côté de vous, avec ses imperfections certaines, est là pour vous aider à braver tous les  dangers, comme ce cher Christophe, Saint patron des Voyageurs… et des Automobilistes.

                    PS : restez connectés pour une biographie complète du saint dans le prochain post… ou pour les plus récalcitrants à la parole de Dieu, une nouvelle immersion dans la vie en road trip où nous aurons l’opportunité de nous pencher sur l’étonnante ascension du rouleau de PQ, produit de luxe dans certaines contrées…

 

11 réflexions sur “Le-chat-pitre-2, ou la question de l’intimité

  1. Quel plaisir de te lire ! C’est intelligent et plein d’humour (j’avais envie de dire fin, jusqu’au moment où tu as parlé des tampons). Cela me renvoie un peu à mes propres manquements, aux libertés que je n’ai pas su prendre, aux choix que je n’ai pas faits ou plutôt si, mais du coup non. Tu m’as comprise ? Certainement oui. Continue à faire le plein d’image, d’énergie, d’autodérision et à les partager avec nous.

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah, merci beaucoup Julia, je suis contente que cela t’ait plu et parlé (même si mes propos ne sont parfois plus très délicats, et je ne dis pas tout heureusement 🙂 ! Je comprends tout à fait ce que tu veux dire et me rappelle une longue conversation de midi où nous avons parlé de choix justement, de vie et de compagnonnage !!! Se poser les questions, c’est déjà faire un choix 🙂 !!! grosses bises, j’espère que tout va bien de ton côté !

      J'aime

  2. J’ADORE! Qu’est ce que j’ai ri!
    Belle description du manque d’intimité en voyage! C’est ce qui me fait le plus peur je t’avoue, dans mon futur départ en tour du monde avec Monsieur Bambel, vu qu’on est tous les deux très prudes! (même s’il connait déjà l’odeur de mes chaussettes 😉 )

    Aimé par 1 personne

    1. Oh tu verras la « prudité », on l’oublie avec le temps… et le confinement ! Au début, on fait des courbettes, et puis après, on s’échange les strings et les caleçons :)! C’est un excellent moyen de tester la solidité de ton couple en tout cas ! C’est très fun pour sûr !!! Et puis, l’odeur des chaussettes, c’est un bon début !

      Aimé par 1 personne

  3. As I site possessor I really believe the inomtfarion here is actually rattling fantastic, appreciate it to your hard perform. You should continue the good work forever! Good Luck.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s