Le chat-pitre 36, où je vous souhaite d’être heureux et tout le tralala

             Trublions, trublionnes, nous sommes déjà à l’aube d’une nouvelle année 2018 qui s’annonce fort belle en conneries, je me dois de m’insurger. QUOI ! Vous ne voyez rien ? Les trublions, les rois de la fête, les perturbateurs qui agitent le monde empêchent le mot d’exister au féminin alors qu’il n’y a aucun mal à mettre au féminin bouffon, parce qu’une armée de bouffonnes, c’est plus probable qu’une escouade de trublionnes qui retourneraient le monde ! Tremblez de votre innocence, la révolte est assurément en cours ! Et moi, c’est plutôt ça dont je vais me rappeler! Parce que de 2017, soyons honnêtes, il y en a des événements à oublier dans le fond d’une flûte de champagne ou de crémant d’Alsace ! Personnellement moi, tant qu’il y a des bulles, je fais pas la difficile, et puis la résultante est la même : à minuit moins une (si l’on tient le coup jusque-là), tout le monde est pompette, sauf ceux qui ne boivent pas d’alcool bien sûr, mais à moins d’être enceinte, une erreur que je pardonne une fois sur deux, les autres n’ont rien à faire avec vous pour faire la fête, sinon, ça ne s’appelle pas une fête, mais un dîner, tout simplement.

              Alors, l’année dernière, j’avais osé vous écœurer avec nos réveillons scintillants  du bout du monde et nos kebabs dégoulinants (quelque part par là :  Le chat-pitre-11, ou le 31 décembre à l’autre bout du bout du monde )mais en cette veille de 2018, je n’ose point remettre le couvert, sans mauvais jeu de mots. De toute façon, this year, alors que les JT nous abreuvent de questions existentielles (mais-comment-que-je-vais-m’habiller-ce-soir-pour-avoir-un-style-décalé-mais-pas-trop-zouk-et-une-coiffure-tendance-mais-pas-trop-déco???), nos tenues seront à la sobriété des plus heureuses. A l’heure où je vous parle (18h45), j’arbore un magnifique pull bariolé et une « crinière » du même acabit, sauf que moi, j’ai jamais ressemblé à Miss France même de dos, parce que ça se saurait dans le village et que les comparaisons faites par des enfants ou des amis à 3 grammes ne comptent pas dans le compteur. Bref, serions-nous à l’aune d’un mode de vie minimaliste ? Peut-être… Mais pas que. Mon cher et tendre travaille encore, il faut bien qu’il subvienne aux besoins de notre chat (enfin, celui de belle-maman, mais c’est tout pareil) ! C’est cela la réalité de la saison dans les Alpes : de la neige, des touristes, des heures bizarroïdes et la belle-mère.  Quid du pire ? Un indice, ce n’est pas la neige. Alors, vous pensez bien que le brushing à la Kate Moss et la robe à froufrous passeront à l’as hélas.

          Comme les résolutions d’ailleurs !!! Parce que s’il faut attendre le 31 pour se mettre à réfléchir à ce que l’on peut faire de mieux chaque jour, on est bien barrés dans la baraque ! Suffit que l’on soit trop avinés dans une soirée pour finir avec un abonnement à la salle de gym du coin le 3 janvier, à soulever des poids trop lourds pour ses bras habitués seulement à ranger des boîtes de conserve les jours de courses, et à se ruer le 4 janvier, sur le canapé, les muscles ankylosés reposant dans un bain de glace et les mains, dans un sachet de M&M’S. Vous aurez tout gagné ! Parce que franchement… heureusement pour vous, je n’ai point le temps d’épiloguer sur les cacahuètes, car il va être l’heure d’aller en manger autour de notre premier verre pour célébrer le dernier jour de l’année.

             Alors, avant de quitter le clavier, chère année 2017, je voudrais te remercier pour tout ce que tu m’as fait partager comme moments, de doutes, comme de joie, de déroute comme de retour à soi ! Et à vous tous, lecteurs, amis, famille, je vous souhaite de laisser derrière vous s’effacer 2017 et de ne pas vous inquiéter pour votre futur 2018, d’après mon livre du moment, tout n’existerait qu’au moment présent justement, et maintenant, c’est juste l’heure de lever vos verres et de profiter de ceux qui sont autour de vous !  Après, alors, on repensera à ce monde de fous… Ce soir, la table est belle, les mets semblent délicieux, alors soyez juste heureux, et tout le tralala! Santé, à vous, et à tout le tralala !

PS : cet article est légèrement satirique et ne pousse absolument pas à la consommation de produits alcoolisés.

Re PS: Même si, ne soyons pas hypocrites, le 31 reste une belle excuse pour bafouiller bonneeeuh annéeeeee en croate à 3h du mat.

Re Re Ps : en vrai, on est quand même très bien lotis, chez belle-maman 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s